facebookgoogleplusyoutube

La vaccination est le fait d’introduire un agent dans un organisme vivant (votre chat). Cet agent peut être un virus très faible, un virus inactivé, un morceau de virus, ou encore une toxine. En introduisant cet agent, le corps de l’organisme va produire des défenses (des anticorps) qui lui permettront de résister lors d’une vraie agression par cette maladie.

Pourquoi vacciner mon chat?

Contrairement à ce qui a été fait chez l’homme depuis des dizaines d’années, les chats ne disposent pas de mesures d’éradication des maladies contagieuses. Ils peuvent à tout moment être en contact avec des maladies graves (comme le typhus par exemple, qui tue dans 50 à 90% des cas) et succomber à la maladie.

Le vaccin, en plus de protéger votre chat contre ces maladies, permet de réaliser un bilan de santé annuel : cela signifie que chaque année, votre chat est examiné de la truffe à la queue, pesé, ausculté et les conseils sur sa santé vous sont prodigués par votre vétérinaire.

Contre quelles maladies vaccine-t-on les chats?

Classiquement, les vaccins protègent votre chat contre le typhus, le coryza et la leucose (FeLV). Dans certains contextes, un vaccin contre la chlamydiose féline sera également conseillé. Toutes ces “valences” sont regroupées en une seule injection, non douloureuse, sous la peau.

Il n’existe malheureusement pas encore de vaccin contre le FIV (“Sida du chat”), ni de vaccin efficace contre la péritonite infectieuse féline (PIF).

Le vaccin contre la rage peut être réalisé et certifié pour peu que votre chat soit identifié et en possession d’un passeport européen.

Mon chat ne sort pas, dois-je tout de même le faire vacciner?

Si certaines maladies nécessitent un contact réel avec un autre chats pour se transmettre, d’autres en revanche sont très contagieuses, même sans contact direct. C’est le cas de certains virus (comme celui du typhus ou ceux du coryza) qui sont excrétés dans le milieux extérieur par le animaux infectés et puis résistent très longtemps dans l’environnement. Il est alors possible que vous rameniez ces pathogènes sur vos chaussures ou vos vêtements par exemple. Il est donc très important de vacciner un chat, même s’il ne sort pas. De plus, comme expliqué plus haut, le rendez-vous vaccinal est l’occasion d’un examen clinique complet annuel.

Est-ce que le vaccin peut rendre mon chat malade?

Suite à une injection vaccinale, il peut arriver, comme chez les humains, que votre animal soit un peu fébrile ou ait une petite inflammation locale. Cela n’est pas grave et s’arrange rapidement.

Quand faut-il vacciner mon chat?

De manière générale, il faut une primo vaccination (deux ou trois vaccins à la suite, espacés de 3 à 4 semaines) pour commencer. Ensuite, une injection annuelle suffira à maintenir le niveau d’immunité pour un an. Une carte de rappel vous sera envoyée quelques semaines avant la date d’anniversaire vaccinale afin de vous aider à prendre rendez-vous avec le vétérinaire de votre choix à temps (pensez à nous avertir si vous changez d’adresse).

Des anticorps sont naturellement transmis par le lait maternel aux chatons, mais ne persistent pas plus de trois mois. Il est même conseillé de commencer le protocole vaccinal à 8 semaines et parfois à 6 semaines.

Dois-je vacciner mon chat contre la rage?

La vaccination contre la rage n’est pas une obligation sur le territoire français. Elle est cependant exigée au passage des frontières et dans certains lieux de vacances (certains campings par exemple). Toutefois, un chat qui sort et qui est bien vacciné contre la rage (vaccin avec passeport et identification) est légalement protégé contre la rage. Cela signifie qu’en cas de contact avec un animal enragé, il ne devra pas être euthanasié.

 

© 2016 Saint Hubert. Tous droits réservés.